Introduction au Lomo Holga

Le Lomo Holga n’a pas son pareil pour les photos ratées et déconstruites.

La preuve en image et quelques mots :

Perpendiculaire

perpendiculaireUn immeuble parisien sous les auspices d’une démolition prochaine ; parce que « c’est beau » une dame taguée suspendue dans l’air tout en deçà de SIP, le vendeur de gros et fabricant de cuir et de peaux, met ses pieds hors de notre vue dans des platanes translucides pour nous accommoder de leurs odeurs nonchalantes.

Turenne

turenneTurenne à 100m par le tube, traversant un immeuble jacobin, bien trop en reflet pour se fixer définitivement dans un crachouillis de lumières blanchâtres.

Couple

couple2Le photographe est pris dans son subconscient, voulant embarquer la belle dans sa fourgonnette, qui est trop bien garée dans la ruelle d’à côté, il se rapproche d’elle pour mieux la subjuguer.

Trinité projective

chefdoeuvreduhasard3-2
Il s’agit de la première « place-cavité » du quartier mis en place par Riccardo Bofill derrière le polygone.
Une mystique trinité discute de façon décontractée et déambule dans le quartier du Polygone de Montpellier. Cette trinité est centrale tout en se détachant de la photo. On peut y voir une référence au clair-obscur et à la géométrie projective. Ainsi, certains ont considéré une dualité émotive dans l’opposition de « l’infini projectif du bonheur nostalgique » pour la version en rouge à « l’infini projectif triste du présent » pour la version en bleu.

L'Université Libre de Monsieur Encouragement